Partagez | 
 

 ⋄ L'HISTOIRE DES ÎLES. (partie terre à finir)

Aller en bas 

◈ ◈ LUMINA / PNJ ◈ ◈
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ Messages : 202
⋄ Avatar : unknown.
⋄ Crédits : lempika.
le planum
Sujet : ⋄ L'HISTOIRE DES ÎLES. (partie terre à finir) posté Lun 14 Mai - 14:14

l'histoire des îles
Rien n'arrive par hasard, et les îles dans le ciel ne sont pas une exception. L'histoire de celles-ci est donc expliqué dans cette annexe, pour que chacun s’imprègne de l'histoire de ces merveilles tant technologiques que naturelles.

chapitre 1, mother earth.
Des milliers d’années nous séparent de la création de notre planète Terre. Des milliers d’années se sont écoulées, sans qu’elle ne faillisse à ses fonctions premières – nous héberger, nous nourrir, nous permettre de respirer, nous offrir de magnifiques paysages et de merveilleuses aventures ; nous faire rêver. Nous, humains. Nous, créateurs et rebelles. Nous, constructeurs de l’extrême toujours en quête de plus faute de mieux. Nous avons poussé des océans, construit des lacs, fait pousser des montagnes, écrasé des villages, détruit des forêts non sans peine, non sans justifications. Et nous avons joui des nouvelles technologies modifiant le rythme de vie et la vitesse de croissance. Nous avons mis à rude épreuve une Terre qui était là bien avant nous, qui s’était certainement imaginé un avenir différent. Mais elle n’a pas cédé. Elle a tenu ses promesses, ne faiblissant que légèrement comme un roseau sous le vent. Elle s’est laissée faire pendant un temps, s’est faite pillée sans réagir. Et lorsque le futur a définitivement enterré le passé, ce qui devait arriver – arriva.


chapitre 2, la vengeance
« Je me souviens des reportages à la télévision, des films chocs datant du début des années deux mille et des campagnes que faisaient certains agriculteurs, viticulteurs ou scientifiques … Mais ça n’a jamais été assez. Il fallait que tout le monde s’y mette, que tout le monde prenne conscience qu’on allait finir par manquer et qu’on n’arriverait pas à offrir à nos enfants la même chose que ce que nos ancêtres nous ont laissé … Peu à peu, la nature a repris ses droits et il a été difficile d’être plus fort qu’elle. On nous rassurait sans cesse, malgré les crues, les tempêtes, les tremblements de terre … ça devenait effrayant, au point de ne plus avoir envie qui quitter la cave de sa maison … »

Tous ceux qui sont passés par ces temps-là, ont le même discours. Les gouvernements ont préféré taire les réactions explosives de la Terre et sa nature, ils juraient avoir la situation sous contrôle. Les tempêtes faisaient rage en Amérique centrale mais aussi en Asie. L’Europe était baignée sous la pluie, ne connaissant plus le phénomène des saisons, et l’Afrique à contrario voyait ses habitants faiblir d’une chaleur étouffante. Des tremblements de Terre ont réveillé la Chine et le Japon, jusqu’en Tanzanie – créant de nouveaux tsunamis dans ces régions bien appauvries. C’est un premier volcan éteint qui s’est réveillé alors qu’il dormait paisiblement depuis 1973, Okataina. C’était une nuit sombre et imprévue, qui a surpris des milliers d’habitant des petites villes alentours en Nouvelle-Zélande. La lave a glissé lentement, écrasant toute forme vitale sur son passage. Elle s’est refroidit au contact de l’eau, ne laissant derrière elle qu’un vaste nuage de fumée en guise de mauvais présage. Mais le discours était toujours rassurant, bienveillant et à l’encontre de tout ce que les scientifiques prévoyaient. Les plus naïfs se laissaient porter par les dires, d’autres se cachaient pour survivre. La planète Terre sortait les épines et se vengeait de l’impatience des hommes, sans scrupules à son tour.


chapitre 3, les révoltes
« Nous ne pouvons plus nous laisser avoir par des paroles fausses et arrangées ! Nous ne laisserons plus les gouvernements parler à notre place, et vivre à notre place ! Il est temps pour nous de goûter au plaisir d’une vie sans craintes, sans peurs, sans effrois. Nous avons tout perdu, pour certains – presque tout pour d’autres. Nous n’avons donc plus rien à perdre aujourd’hui, mais tout à gagner ! »
Extrait de l’acte rebelle d’Octobre 2062.

Ils sont sortis dans les rues, vêtus de noir. Ils ont marché pendant des jours et des jours, promettant de ne plus manger, de ne plus travailler et de ne plus vivre tant qu’on ne les écoutera pas. Ils n’ont pas été violents, juste solidaires. Ils ont avancé ensemble pour que l’impression soit plus forte, plus grande, plus imposante. Que ce soit à Londres, New-York, Mexico, Tokyo, Sidney ou même dans les plus petites villes d’Afrique – tout le monde s’est levé peu à peu pour vaincre ce gouvernement fantôme qui préférait enterrer les faits que de les contrer, que de prendre des mesures pour sauver la planète. Il a fallu bien des années avant qu’enfin, les gouvernements tombent par démission et abandon. Il a fallu beaucoup de querelles, de propositions et d’énergie humaine pour débloquer les vieilles habitudes. Mais aussi beaucoup de consultations, de questions et de référendums mondiaux pour que les plus hauts placés descendent au plus bas. Pour que le peuple arrive finalement à reprendre les rênes de la Terre. Ils y ont cru, en cette année 2086. Ils y ont cru jusqu’à ce que la nature de nouveau, reprenne ses droits.


chapitre 4, les changements
Les plus grandes figures politiques sont tombées, laissant place aux héros d’après rébellion. Bien moins de chefs d’état, bien plus d’assemblées et une voix pour chacun – principalement – avec comme but principal ; sauver une planète qui n’a jamais cessé de crier et de demander que justice soit rendue. La population s’est resserrée, s’est même entassée jusqu’à ce qu’enfin une lueur d’espoir redonne un peu de couleur aux visages devenus noir et blanc. Un tremblement de terre a séparé des plaques, juste au niveau du fameux volcan réveillé Okataina. Le volcan s’est divisé en deux, provoquant un effondrement de terre au sein de l’océan pacifique et poussant par les airs une petite parcelle, comme s’il s’agissait d’un vulgaire ballon gonflé par la puissance de l’eau. Tout le monde pensait que la chute allait être terrible, que la terre ne resterait pas là, juste au-dessus de l’eau. Et pourtant, la loi de la gravité a remis Newton à sa place et a laissé la première île dans le ciel se dessiner à l’horizon. La surprise a été aussi joyeuse qu’effrayante. Militaires, scientifiques et appareils technologiques derniers cris ont rejoint l’île par hélicoptères. Tous les citoyens étaient rivés sur leurs écrans, pour être sûrs de ne rien manquer de cette nouvelle aventure qui pourrait les sauver. Lorsqu’enfin on a déclaré que cette île pourrait être habitée, la joie a explosé. La Terre a retrouvé ses couleurs, les visages n'inspiraient plus que de la joie et un long soupire de soulagement a résonné dans le monde entier.


chapitre 5, les îles volantes
La première île dans le ciel était petite, légèrement bancale et dévastée par le passé tumultueux. Les premiers pas n’ont pas été évidents, malgré l’espoir qu’ils représentaient. L’excitation était telle que sa construction est allée très vite, apprenant peu à peu aux humains qu’ils avaient malgré tout besoin d’une figure d’autorité – pour que chacun trouve sa juste place. Un homme s’est alors détaché du lot, reprenant l’héroïsme de robin des bois. Il a forcé l’entraide, développé les liens entre les citoyens et fait des centaines de référendum pour définir des lois. Il ne voulait pas que ça ressemble à tout ce qui a séparé les hommes depuis la nuit des temps – il ne voulait qu’une liberté participative et heureuse. Et ça a fonctionné, petit à petit. C’est même devenu un exemple pour les autres îles – qui voyaient le jour les unes après les autres. Aucune élection, mais juste des pas vers la liberté de l’avenir et vers un monde meilleur. Et c’est donc lorsque la plus grande île s’est décrochée, et qu’elle s’est placée un peu plus haut que les autres dans le ciel, que le meilleur régime jusqu’alors s’est installé. Inconnu de tous, le gouvernement ne sert qu’à veiller sur son peuple et vise à arranger la situation de tous. Académie courte mais obligatoire, salaires fixes, robots travailleurs, différents clans, une technologie parfaitement développée et un niveau caractériel à améliorer tout au long de sa vie. Un monde merveilleux qui a ses limites, respectée par la force de l’espoir d’un monde parfait finalement envisageable.  
Revenir en haut Aller en bas

◈ ◈ LUMINA / PNJ ◈ ◈
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
⋄ Messages : 202
⋄ Avatar : unknown.
⋄ Crédits : lempika.
le planum
Sujet : Re: ⋄ L'HISTOIRE DES ÎLES. (partie terre à finir) posté Lun 28 Mai - 11:21

la terre mère
Les îles volantes se sont développées, ont été adoptées et peu à peu la Terre a perdu de son charme. La nature a repris ses droits, s'est imposée comme elle le faisait et l'humain s'en est allé. On dira qu'il est allé plus loin, plus haut - mais on sait bien que la Terre est bien plus tranquille sans lui.
xx
Revenir en haut Aller en bas
 
⋄ L'HISTOIRE DES ÎLES. (partie terre à finir)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Histoire d'Haiti et de sa Diaspora
» Nulle terre sans guerre. { Partie 1 [PV Mann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À CIEL OUVERT. :: CHAPTER ONE / IT ALL BECAME CLEAR. :: What that's like. :: Every little story.-
Sauter vers: